A la recherche de la performance

La pression... tous les sportifs font état de "pression" dans leur discours. Mais qu'est-ce réellement?

La pression est souvent le résultat de contraintes visant une performance ou un résultat: "il faut que je gagne", "il faut que je fasse mieux", "il ne faut pas que tu perdes", "il ne faut pas que tu rates", "il ne faut pas que..:".

Cette pression peut rapidement bloquer, faire exploser ou faire fuir, selon les caractères de chacun.

En bref, la pression est un stress négatif.


Le stress, quant à lui, est un mécanisme d'adaptation. Cela commence par une réponse physiologique positive: notre corps se mobilise pour être prêt à réagir face à une situation qu'il juge "dangereuse". Pour cela, il mobilise des ressources et optimise la vigilance.

Le stress est donc un véritable en moteur en soi. Par contre, il arrive qu'il devienne excessif et donc contre-productif. On se retrouve alors avec le souffle court, l'impression des jambes coupées,...

Il peut également arriver qu'il ne soit pas excessif, mais continu. Le maintien de l'état d'alerte nous mène donc vers l'épuisement physique et psychologique. Cela peut créer de la fatigue, affaiblir notre système immunitaire, générer des comportements qui peuvent devenir pénalisants, comme l'agressivité par exemple, diminuer les capacités de concentration et de mémorisation, etc.


La réaction face au stress, comme rapidement mentionnée ci-dessus, peut varier de 3 manières:

- Vous prenez la fuite

- Vous attaquez

- Vous vous bloquez

Et vous, quel est votre manière de réagir?


Pour être performant, il faut rechercher le niveau optimal d'activation.

Il s'agit d'éprouver un stress suffisant pour augmenter ses performances, mais pas trop important et pas trop longtemps pour ne pas que cela devienne contre-productif et engendre de la fatigue.

Ce degré d'activation est propre à chacun-e.

Certain-e-s ont ainsi besoin d'être boosté, de ressentir un challenge, d'avoir un enjeu. D'autres ont par contre besoin de se sentir plus rassurés, encadrés, accompagnés. Ils doivent alors se créer une bulle dans laquelle ils seront en pleine capacité.

Il n'existe donc malheureusement pas de questionnaire magique pour vous aider à trouver directement votre niveau optimal d'activation. Vous devez faire, pour cela, une recherche tel un scientifique: consignez vos expériences et résultats, comparez, réfléchissez à ce qui a fonctionné et ce qui ne devrait plus se reproduire etc.


Pour cela, le préparateur mental ou le psychologue du sport sont également des aides précieuses. Songez-y si vous venez à rencontrer un blocage persistant.