La réhabilitation psychosociale

La réhabilitation psychosociale n'est pas de discipline en soi !


Pour préciser ses contours:

Elle est réalisée avec une population cible, avec des problèmes et des besoins spécifiques

Elle est donc réalisée avec des individus particuliers, identifiables, pour lesquelles des difficultés et des besoins spécifiques sont identifiés et qui semblent nécessiter des interventions également spécifiques

→ donc une population pour laquelle les autres disciplines n’ont pas des mesures pertinentes

Elle a une mission particulière

Les besoins de la population cible identifiée conduisent à formuler des objectifs spécifiques

Et elle a des moyens propres

- des méthodes d’évaluation et d’intervention, voire des dispositifs institutionnels, développés de manière singulière et dédiés spécialement à la population circonscrite

- une conceptualisation ou une théorisation propres de sa pratique


Dans la trajectoire psychiatrique d’un individu, la réhabilitation apparaît lorsque, suite aux premiers soins, on n’a pas une réponse assez positive pour considérer qu’il y ait guérison, donc lorsque s’installe une sorte de chronicité, une récurrence des troubles.

Là les objectifs de l’intervention de réhabilitation sont: d'améliorer qualité de vie, de favoriser la réinsertion sociale ou son maintien et d'aider les personnes à se rétablir.

On a trois objectifs, mais dans aucun de ces objectifs on parle de guérison.


Population cible de la réhabilitation psychosociale

- personnes souffrant de troubles psychiques graves, récurrents ou chroniques

- les troubles psychiatriques de ces personnes entraînent des difficultés socio-professionnelles importantes : cercle vicieux. Facilement une marginalisation de ces personnes

- les difficultés socio-professionnelles entravent à leur tour l’insertion ou le maintien de ces personnes dans la communauté


De plus elle est...

Un ensemble de stratégies d’intervention (y compris évaluatives) visant la restauration du statut de citoyen des patients psychiatriques…

… → en évitant la ségrégation par la relégation dans un milieu spécialisé isolé de la communauté

… → en réduisant la marginalisation sociale provoquée par les conséquences de troubles mentaux persistants et relativement résistants au traitement

La réhabilitation s’appuie sur des procédés directs (interventions orientées vers le patient lui-même) et indirects (interventions portant sur société elle même).


La mission de la réhabilitation psychosociale

La mission de la réhabilitation psychiatrique est d’aider les individus atteints d’incapacité psychiatrique de longue durée à améliorer leur fonctionnement et ainsi de leur permettre d’éprouver de la satisfaction et de vivre heureux au sein de l’environnement de leur choix tout en maintenant un niveau minimal d’intervention professionnel continue (Farkas & Anthony, 1989).

Faire en sorte que l’effort qu’on fourni aujourd’hui on ne doit pas le fournir toute la vie.


Réhabilitation ou traitement


L’efficacité de la réhabilitation va se mesurer sur d’autres dimensions que celles du traitement. On va essayer de faire en sorte que la personne aie une vie la plus optimale possible avec ses ressources, sans vouloir absolument guérir et faire disparaître les symptômes.