L'intelligence - le QI et les autres intelligences

L'intelligence... vaste thématique... Il existe de nombreuses théories et de nombreuses manières de l'aborder.


Petite définition

L'intelligence est souvent définie comme "une faculté de connaissances, qui est dirigée vers le monde extérieur, et qui travaille à le reconstruire en entier, au moyen de petits fragments qui nous en sont donnés. Compréhension, invention, direction, censure, l'intelligence tient de ces 4 mots" (Alfred Binet).

La question centrale, concernant l'intelligence, repose sur le principe de la comparaison entre les individus. En effet, comment savoir si l'on est intelligent ou pas si nous vivons seul. La notion de l'intelligence perdrait alors son sens et nous devrions plutôt nous concentrer sur notre propre survie.


Petit historique

L'entrée des Etats-Unis dans le conflit de la Première Guerre mondiale les a mené à tester l'intelligence des soldats américains afin de pouvoir déterminer les leaders et les soldats.

Dans les années 50, le système d'éducation spécialisée a été mis en place et il était alors nécessaire de différencier les élèves entre eux afin de déterminer lesquels avaient besoin de cet appui scolaire.

A l'heure actuelle, l'intelligence est envisagée comme une structure hiérarchisée.

Gardner, quant à lui, parle d'intelligences multiples:

Le QI

L'intelligence testée de nos jours tente de mesurer divers facteurs, mais il est évident que l'intelligence émotionnelle, par exemple, n'est pas évaluée.

Les échelles de Wechsler, réalisées pour les tous petits enfants jusqu'aux adultes, mesurent:

- La compréhension verbale

- Le raisonnement perceptif

- La mémoire de travail

- La vitesse de traitement

Ces 4 domaines additionnés nous donnent cette fameuse note de QI.

L'indice de compréhension verbale évalue les aptitudes verbales, en faisant appel au raisonnement, à la compréhension et à la conceptualisation.

L'indice de raisonnement perceptif évalue le raisonnement fluide lors de tâches présentées visuellement, ceci faisant appel à des processus de manipulation d'abstractions, de règles, de généralisations et de relations logiques.

L'indice de mémoire de travail mesure la mémoire de travail, visuelle et visuo-spatiale. La mémoire de travail implique l'attention le contrôle mental, le raisonnement et la concentration. Elle est fortement liée à la réussite scolaire et à l'apprentissage.

L'indice de vitesse de traitement est une mesure de la mémoire visuelle à court terme, de la flexibilité cognitive, de la coordination visuo-motrice, de la concentration et de la motricité fine et de la rapidité.

Les notes obtenues aux différents tests sont dépendantes du niveau global de la population. De nombreuses personnes ont été testées, d'âges très différents, et une tendance s'est distinguée, marquant le fameux "100" ou la moyenne. On remarque alors que, d'année en année, le nombre "100" se déplace. On remarque une tendance globale d'augmentation du niveau. Cette tendance s'appelle l'effet Flynn. L'explication de cette augmentation constante est mutlifactorielle: les exigences scolaires progressent et avec la globalisation et l'accès à internet pour pratiquement tout le monde, nous avons tous l'occasion de nous entraîner ou de passer de faux-tests de QI online et donc d'entraîner des capacités mesurées dans le vrai test de QI. Les différentes versions du test de QI comportent également parfois des évaluations totalement différentes. En effet, d'une version à l'autre, il est arrivé qu'une évaluation disparaisse au profit d'une autre.

Mais pourquoi je vous parle de tout ça?

Si vous voulez faire tester le QI de votre enfant ou de vous-mêmes, prenez garde à la version utilisée par l'expert! Une version antérieure n'est pas calibrée sur notre époque et notre société. Les résultats sont donc "faussés" et peuvent être en décalage de plusieurs points!


L'intelligence sociale

L'intelligence sociale se manifeste dans les situations de la vie quotidienne, lorsqu'on interagit avec les autres. Elle est constituée de compétences qui permettent la compréhension de l'autre et l'élaboration de conduites efficaces dans les situations sociales.

Ainsi, les personnes ayant une bonne intelligence sociale sont particulièrement sensibles aux signaux verbaux et non-verbaux susceptibles de renseigner sur les états mentaux, les émotions et les intentions de leur-s interlocuteur-s. Ils sont en outre capable de tenir compte de ces informations pour agir et résoudre des conflits.

La mesure de l'intelligence sociale au moyen de tests pose des problèmes délicats: en stimulant la situation sociale, au moyen de dessins, photographies, vidéos, etc., on fait perdre un élément essentiel qui est la présence physique d'autrui.

Il existe toutefois des tests d'intelligence sociale.


L'intelligence émotionnelle

L'intelligence émotionnelle est un concept plus récent et qui connait un grand succès. On peut la définir comme la capacité à connaître son fonctionnement émotionnel et à utiliser cette connaissance dans sa vie. Plus spécifiquement, l'intelligence émotionnelle est la capacité à percevoir et exprimer ses émotions avec précision, à comprendre les phénomènes émotionnels, à utiliser ses sentiments pour faciliter son activité intellectuelle, ainsi qu'à réguler ses émotions chez soi et chez les autres.

Il existe également des tests permettant d'évaluer cette intelligence émotionnelle, utilisée dans les RH, mais de nombreux scientifiques s'accordent à critiquer le modèle et test de Goleman comme un fourre-tout qui ne mesure rien de précis (Huteau, 2013, Psychologie différentielle, Dunod, Paris).


L'intelligence sociale/émotionnelle

L'intelligence émotionnelle est parfois présentée comme comme un aspect de l'intelligence sociale et parfois c'est l'inverse.

Certains auteurs n'établissent même aucune distinction entre les deux.

Quoi qu'il en soit, il est justifié et compréhensible de tester cette forme d'intelligence. Nous visons effectivement dans une société, ce qui comprend des interactions entre individus. Le Wechsler, ou test de QI tel qu'on le connaît, ne donne, à travers ses chiffres, aucun renseignement à ce sujet. Il est alors du devoir du spécialiste qui fait passer le test de ne pas s'arrêter seulement à la mesure.